Impérativement écrire

Écris !

 

Lève-toi le matin en sachant que tu vas t’asseoir à ton bureau, saisir le stylo et aligner les mots qui veulent bien venir.

 

Écris  chaque jour. Trois mots ou mille, peu importe. C’est une gymnastique. Fais-en un exercice, une habitude, un rituel.

 

Écrire n’est jamais facile. Exige de toi-même une discipline sévère. Sois le maître qui tance l’élève et l’élève qui obéit sans broncher.

 

Dis-toi que c’est pour ton bien. Pour le bien de ton corps et de ton esprit. Parce qu’il est indispensable que tu écrives.

 

Dis-toi que les mots s’apprivoisent au quotidien. Quelques jours de négligence et hop ! Les voilà qui filent loin de ta page.

 

Écris tout, même le rien, l’insignifiant, le peu lisible.

 

Écris  avec ta tête, avec ton cœur.

 

Écris avec ton ventre qui rumine le quotidien.

 

Écris avec tes pieds qui arpentent le monde, même si le monde se résume à une superficie minuscule, la tienne.

 

Écris l’ordinaire, ne laisse rien passer. Une odeur, un son, la lumière du ciel à quatre heures de l’après-midi.

 

Écris la haie du voisin par la fenêtre ou l’immensité d’une plage un jour d’hiver.

 

Écris les mots des autres, pour voir, pour sentir. Pour comprendre.

 

Écris le faux pour démêler le vrai. Écris le vrai puis maquille-le de fiction.

 

Laisse-toi surprendre par les mots. Laisse-les venir, tous, même les plus incongrus, les plus grossiers. Écoute ce qu’ils ont à te dire, à toi, à toi seulement.

 

Entends ta propre voix qui se mêle aux mots venus du dehors.

 

Cette page écrite, c’est toi, toi tout-e seul-e. Une page unique, inestimable.

 

Allez ! Ne t’arrête pas là ! Poursuis ta route. Écris !

 

 

 

© Fabeli 13.01.11